Français

Déclaration de l’Ambassadeur Albert Shingiro à l’occasion de la 9ème session de la conférence des Etats parties à la Convention Relative aux Droits des Personnes Handicapées tenue à New York du 14-16 Juin 2016

Déclaration de l’Ambassadeur Albert Shingiro à l’occasion de la 9ème session de la conférence des Etats parties à la Convention Relative aux Droits des Personnes Handicapées tenue à New York du 14-16 Juin 2016

Monsieur le Président,

Distingués Délégués,

Honorables participants, chers collègues,

  1. C’est un réel plaisir pour moi et ma délégation, de prendre la parole devant cette Auguste Assemblée réunie à l’occasion de la 9ème Session de la Conférence des Etats Parties à la Convention relative aux Droits des Personnes Handicapées sur le thème “la mise en œuvre du programme de développement durable pour les personnes handicapées: ne laissons personne de côté.”
  1. Le thème de cette session qui se tient quelques mois seulement après l’adoption du programme ambitieux de développement durable à l’horizon 2030 et 10 ans après l’adoption de la Convention arrive à point nommé et constitue pour les Etats parties une excellente occasion de passer cette fois-ci à l’action pas par pas.
  1. Je salue du fond de mon cœur la présence et les contributions d’une rare richesse des personnes handicapées à ce débat qui nous réunit ce matin. Elles ont toute mon admiration pour leur courage et ténacité.
  1. Monsieur le Président, conscient de la problématique de cette catégorie de personnes, le Gouvernement du Burundi a chargé le Ministère des Droits de la Personne Humaine, des Affaires Sociales et du Genre pour coordonner toutes les interventions menées en faveur des personnes vulnérables en général et des personnes handicapées en particulier. Et Pour réaffirmer sa détermination à défendre leurs droits, le Burundi s’est joint aux autres nations du monde pour ratifier la Convention relative aux droits des personnes handicapées en 2014.
  1. Afin de faire face aux nombreux problèmes que rencontrent les personnes handicapées, le Gouvernement du Burundi a mis en place un Centre National d’Appareillage et de Rééducation des personnes handicapées (CNAR) à Gitega, au centre du pays, ainsi qu’un Centre National de Réinsertion Socioprofessionnelle (CNRSP) à Bujumbura avec une antenne dans la Province de Ngozi au nord du pays pour la formation des enfants vivant avec le handicap.
  1. A travers le même Ministère, un projet pilote en rapport avec l’éducation inclusive a été développé au sein du Ministère compétent avec l’appui de Handicap International.
  1. Il a également mis sur pied un Comité National de Pilotage de la Décennie Africaine de la Personne Handicapée dont la mission est de veiller à ce que la dimension handicap soit prise en considération dans tous les domaines de la vie nationale. De même, le Ministère appui dans  l’octroi du matériel de mobilité aux personnes handicapées.
  1. Monsieur le Président, au Burundi, les actions destinées aux personnes handicapées se sont intensifiées à partir de l’année 2010 avec l’engagement personnel du Président de la République, S.E Pierre NKURUNZIZA qui a décidé en 2009 de multiplier par 3 le budget destiné aux personnes handicapées et cela a été une réalité à partir de 2010.
  1. Au niveau des textes nationaux d’application de la Convention, le projet de loi portant cadre organique des droits des personnes handicapées vient d’être validé par différents acteurs en la matière et son adoption sera suivie par l’élaboration d’une politique nationale et de son plan d’actions. Dans ce projet de loi, il est également prévu une structure de coordination et suivi-évaluation qui est le Comité National des Droits des Personnes Handicapées. Quant à l’établissement de la base de données, nous comptons beaucoup plus sur le Recensement Général de la Population projeté en 2018 et nous allons veiller à ce qu’un questionnaire complet lié aux personnes handicapées y soit intégré.
  1. Monsieur le Président, même si tant d’actions ont été menées en faveur des personnes handicapées, un long chemin reste à parcourir vu l’immensité des besoins de cette catégorie et les moyens à notre disposition. Le processus de protection des droits des personnes handicapées étant un processus permanent et nécessitant une attention constante, nous voudrions ici lancer un appel vibrant à tous nos partenaires pour qu’ils soutiennent le Gouvernement dans ses efforts de promouvoir les droits des personnes handicapées.
  1. Pour conclure Monsieur le Président, Mon pays le Burundi réaffirme encore une fois son engagement à assurer le plein exercice des droits des personnes handicapées et à mettre en œuvre la Convention des personnes handicapées afin que personne ne soit laissée de côté dans la mise en œuvre du programme de développement durable à l’horizon 2030. Une attention particulière sera mise à l’égalité des chances à l’éducation, aux soins de santé, aux services sociaux et à la lutte contre la violence faite aux filles et femmes handicapées ainsi qu’à la participation de tous à la vie socio-politique du pays.

 Je vous remercie de votre aimable attention !

One Response to “Déclaration de l’Ambassadeur Albert Shingiro à l’occasion de la 9ème session de la conférence des Etats parties à la Convention Relative aux Droits des Personnes Handicapées tenue à New York du 14-16 Juin 2016”

  1. SAKE Mathieu says:

    L’ACPDH se fecilite de ce discours officiel d’1 Representant du Burundi aux Nations Unies.Cette declaration de l’Ambassadeur est une reponse a notre preoccupation fondee depuis 2012 a travers le programme intitule” Programme Umwana nk’Abandi” pour le respect des droits de l’enfant en situation d’handicap.Ce qui est penible a notre programme, c’est que depuis que ce programme a ete initie, l’ACPDH n’a pas encore recu d’aucun appui a c programme pour sa mise en oeuvre.
    C’est a travers cette declaration que nous pouvons refonder notre espoir pour pouvoir adresser ce programme a l’Ambassadeur Shingiro, qui pourrait peut etre plaider pour que nous puissions avoir des bailleurs de fonds pour financer ce programme.
    Pour nous contacter, priere composer le +257 75653488 ou +25779378939 ou nous appeler sur skype:igiraneza.heil ou encore visiter notre site web:wwww.acpdh-bi.org ou encore nous envoyer un email via [email protected]

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *